ACTIVITÉS RÉCENTES                                     La Transmission Télévisuelle Numérique et sa Nécessité (PDF)

Conférence du 1er Octobre 2015 sur les avantages du passage de la TV
de la Transmission Analogique à la Transmission Numérique.


Objet : Conférence de Maurice Ghazal concernant les faits et bienfaits  de la transition de la Transmission Télévisuelle Analogique vers la Transmission Numérique Terrestre, conformément à la résolution GE-06de l'Union Internationale des Télécommunications dans certaines parties des régions 1 et 3 dans les bandes de fréquence 174-230 MHZ et 470-862 MHZ.

Grace à la participation de la délégation libanaise présidée par moi-même à la conférence RRC-06 à Genève et grâce à l'effort déployé  par cette délégation lors des négociations avec les pays voisins nous avons pu aboutir à enregistrer 191 programmes sur 200 des besoins soumis a l’UIT par l'administration libanaise.

Le plan du Liban enregistré et acquis définitivement pour la diffusion audiovisuelle (sonore et télévision) contient 16 sites géographiques différents. Dans chacun de ces sites plusieurs fréquences ont été enregistrées:
- 7 canaux dans la bande UHF pour diffusion DVB-T
- 1 canal dans la bande VHF pour diffusion DVB-T
- 3 blocs dans la bande VHF pour diffusion DAB-T

Ce qui fait un total de 8 fréquences/couches pour la diffusion de télévision numérique (DVB-T) et 3 blocs /couches pour la diffusion de l'audio numérique (T-DAB) couvrant l'ensemble du territoire libanais.
Les sites sont repartis comme suit :

Dans la region du nord et de la Békaa nord
1- Arida
2- Bousit
3- Tripoli
4- Qaa
5- Fiah
6- Maad

Dans la région de Beyrouth et du Mont Liban
7- Qamez
8- Kfaraab
9- Ashrafieh
10- Beit Mery
11- Aabey
12- Kfamis

Dans la région du Sud
13- Tyr
14- Saida
15- Kfarkalla

Dans la Békaa Centrale et Ouest
16- Tourbol

Ce qui fait un total de 11 couches (layers) à multiplier par 16 sites = 176 assignations +24 besoins qui ont été inscrits et envoyés sous forme d'allotissements répartis sur l'ensemble du territoire libanais.

En conclusion nous pouvons démarrer immédiatement le système numérique avec trois fréquences 36, 43, et 55 permettant d'obtenir 3 fois 4=12 programmes ou réseaux sans aucune coordination avec les pays voisins.

Les actes finaux de la Conférence Régionales (CRR-06) sont déjà publiés.
Les actes finaux de la Conférence Régionale (CRR-06 Rev.ST61) de Stockholm 1961 ont été aussi publiés.
Il est bon de savoir que l'exécution du plan F.M 'nous permettra de résoudre les problèmes suivants :
- Aéronautiques (Aéroport)
- Santé (surtout dans la région de Beit Mery)

Pour expliquer le Plan numérique et son introduction, on introduira ce qu'on appelle une bande passante exprimée en bps.  et non plus d'une fréquence, car chaque fréquence sera utilisée  pour émettre un bouquet comprenant au moins 4 programmes, mais ceci dépendra de la qualité du service et de la technique de compressions.
A cet effet il faut créer une entité indépendante (Société mixte ou Société de ménagement) pour gérer les stations de transmission (émetteurs) et les fréquences ainsi que la bande du faisceau hertzien'. Il serait recommandé de créer une nouvelle loi pour faciliter la transition de l'analogique au numérique.

En conclusion les bienfaits de cette transition de l'analogique au numérique de la TV libanaise se résume comme suit:
Soit le Liban s'engage dans un projet aux perspectives économiques socialistes et financières prometteuses, à l'instar des nombreux pays ayant déjà réalisé ou au moins engagé cette transition gagnante pour l'ensemble des acteurs concernés :
- L'Etat : pas de retard pour la vente des fréquences de la bande 700MHz. Infrastucture stratégique, remise en conformité avec le cadre législatif (pour les chaines de télévision, et création d'une plateforme compétitive face aux câblo-opérateurs illégaux) et bénéfice politique auprès de la population.
- Les opérateurs de Télécommunication: augmentation du spectre utilisable pour les services à large bande.
- Les chaines de télévision: diminution drastique des coûts de diffusion.
- La population: offre de services gratuits élargis par rapport à la situation actuelle.

Mais si tout ceci n'est pas adopté et entériné par la Conférence Mondiale des Radiocommunications : WRC-2015 qui aura lieu à Genève (du 2 au 27 novembre) tout serait vain et partie perdue.

L'ingénieur académicien


     
Pierre Abi Jaoudé, Georges Ziadé, Antoine Boustani,
Elias Skaff & Nabil Saleh
Pierre Abi Jaoudé, Walid Baassiri, Nabil Saleh & Toufic Aris  

     
Antoine Meouchy, Nabil Hakim et Christian Nassif Elias Skaff, Maurice Ghazal & Antoine Boustani